2019-2024

FORMER DES FEMMES ENTREPRENEURES AVEC LE SOUTIEN DES HOMMES

Logo-Hand-in-Hand-International.jpg

2019-2024

HAND IN HAND INTERNATIONAL

Hand in Hand International forme des femmes extrêmement pauvres à réussir en tant qu’entrepreneures et ainsi à sortir leurs familles et leurs communautés de la pauvreté. Mise sur pied en Inde, il y a 10 ans, Hand in Hand travaille aujourd’hui dans 10 pays. Nous la soutenons en Tanzanie où elle teste – sous la supervision de l’International Center for Research on Women – des stratégies d’engagement des hommes en les intégrant dans ses programmes de soutien économique et social des femmes.

DÉFI

En Tanzanie, 52 % des agriculteurs sont des femmes. Pourtant, les agricultrices sont deux fois plus à risque que les hommes de ne pas être rémunérées pour leur travail. Les maris préfèrent souvent que leurs femmes exécutent des travaux domestiques non payés plutôt qu’elles aient un emploi et un revenu. De ce fait, très peu de femmes ont des comptes bancaires, des biens ou les connexions nécessaires pour créer une micro-entreprise.

ACTION

Hand in Hand International forme des femmes à créer et à gérer leur propre micro-entreprise et à réussir en tant qu’entrepreneures. Le programme de Hand in Hand prévoit la création de groupes d’entraide et une formation commerciale de base avec divers modules comme le marketing ou la comptabilité. Il permet également aux participantes d’accéder aux crédits et d’établir des liens avec les marchés.

Depuis 2019, l’organisation teste des stratégies d’engagement des hommes en les intégrant dans son programme de soutien économique et social des femmes.

300 femmes et 300 hommes sont formés en parallèle dans le cadre du programme. Les 600 participants reçoivent un coaching spécifique à leur genre, développé en partenariat avec l’International Center for Research on Women. La formation se concentre sur la perception du rôle des femmes dans la contribution aux revenus du foyer, ainsi que sur leur implication dans les tâches ménagères.

Pour améliorer la validité du test, un groupe témoin de 300 femmes supplémentaire suit la formation traditionnelle de Hand in Hand sans coaching spécifique.

Le programme de Hand in Hand vise à former 600 femmes à la création et à la gestion de leurs propres entreprises d’ici 2024 et à impliquer sérieusement 300 hommes.

ENGAGEMENT DES HOMMES

Une étude de terrain est actuellement menée en Tanzanie par Hand in Hand international et au Rwanda par Women for Women International afin de tester des stratégies d’engagement des hommes. Ces essais visent à déterminer si, et comment, le coaching genré peut contribuer à lutter contre les normes et les pratiques sociales discriminatoires en mettant en application les conclusions d’une étude menée par l’International Center for Research on Women.

30
%

AUGMENTATION

du revenu mensuel net de l’entreprise

80
%

DES ENTREPRISES SONT TOUJOURS EN ACTIVITÉ

après un an

95
%

DES PARTICIPANTES

ont pu faire des économies après la formation

99
%

DES PARTICIPANTES

ont plus de liberté et d’influence à la maison après la formation

Slideshow-Hand-in-Hand-International-Training-women-succeed-05.jpg

© Hand in Hand / Georgina Goodwin

Slideshow-Hand-in-Hand-International-Training-women-succeed-06.jpg

© Hand in Hand / Georgina Goodwin

Slideshow-Hand-in-Hand-International-Training-women-succeed-01.jpg

© Hand in Hand / Georgina Goodwin

Slideshow-Hand-in-Hand-International-Training-women-succeed-02.jpg

© Hand in Hand / Georgina Goodwin

Slideshow-Hand-in-Hand-International-Training-women-succeed-04.jpg

© Hand in Hand / Georgina Goodwin

Slideshow-Hand-in-Hand-International-Training-women-succeed-05.jpg

© Hand in Hand / Georgina Goodwin

Slideshow-Hand-in-Hand-International-Training-women-succeed-06.jpg

© Hand in Hand / Georgina Goodwin

Slideshow-Hand-in-Hand-International-Training-women-succeed-01.jpg

© Hand in Hand / Georgina Goodwin

Slideshow-Hand-in-Hand-International-Training-women-succeed-02.jpg

© Hand in Hand / Georgina Goodwin

Crédits photos : Banner © Hand in Hand / Georgina Goodwin

Défi : © Hand in Hand / Georgina Goodwin