Cartier Philanthropy - Soutenir les femmes des Balkans occidentaux

Soutenir les femmes des Balkans occidentaux

Nouveau

Prises pour cibles pendant la guerre, puis aujourd’hui tenues en vase clos, les femmes paient un lourd tribut aux conflits des Balkans. Au Kosovo et en Bosnie-Herzégovine, elles font quotidiennement front à des systèmes patriarcaux très forts qui peinent à s’identifier aux démocraties du XXIe siècle, et restreignent fortement leur accès à l’éducation, aux soins de santé, à la propriété, à la protection et au marché du travail. Depuis 2013, nous soutenons les femmes marginalisées du Kosovo à travers le programme d’émancipation social et économique de Women for Women International. Il permet aux femmes d’acquérir les compétences, les connaissances et les ressources nécessaires pour reprendre le contrôle de leur vie, développer de nouvelles aptitudes et démarches et pour se fixer des objectifs futurs. Cette troisième subvention permettra à 350 femmes du Kosovo de sortir diplômées du programme, et à 450 autres, au Kosovo et en Bosnie-Herzégovine, de consolider leur micro-entreprise grâce aux réseaux d’entraide tissés au sein de leurs associations ou coopératives respectives.

Durée
2020-2024
priorité
Développement social et économique des femmes Modes de subsistance et écosystèmes durables
pays
Kosovo
partenaire
Women for Women International

Contexte

Aujourd’hui, des années après la fin des guerres de Yougoslavie, le Kosovo et la Bosnie-Herzégovine luttent encore contre la paralysie, la précarité et l’instabilité. Dans un environnement aussi incertain, et reposant sur un système complexe de normes et de traditions, où la conjoncture est morose et les institutions fragiles, les femmes sont mises à l’écart, à tous les niveaux. Elles sont exclues des prises de décisions au sein de leur ménage tout comme dans l’espace public ; elles ne peuvent accéder que de manière très restreinte à l’éducation, à la propriété, à la protection et au marché du travail.

Action

Le programme d’émancipation social et économique de Women for Women International Stronger women, Stronger nations offre aux femmes marginalisées une formation approfondie et un mentorat dans des domaines comme :

  • les questions de genres et de droits,
  • la santé et le bien-être,
  • l’épargne et les compétences financières de base,
  • l’investissement de capital dans des activités génératrices de revenus, le réseautage et le plaidoyer.

Au Kosovo et en Bosnie-Herzégovine, les diplômées bénéficient d’un apprentissage professionnel et commercial avancé, afin d’augmenter leur capacité à gagner un revenu. Elles reçoivent aussi des biens comme des semis, des abeilles et des machines à coudre pour les inciter à développer des coopératives, à créer des associations et à renforcer les collaborations.

Résultats attendus

Les femmes diplômées du programme entre 2017 et 2020 ont confirmé une augmentation de leur revenu de 47 % en moyenne, tandis que 48 % d’entre elles ont déclaré avoir commencé à faire des économies depuis l’obtention de leur titre. En outre, le revenu mensuel des femmes qui ont bénéficié de la formation commerciale avancée a augmenté de 94 %, passant de 76 à 148 dollars. Les futures diplômées devraient elles aussi obtenir des revalorisations similaires.

  • Au Kosovo et en Bosnie-Herzégovine, 450 femmes participeront au programme.
  • En Bosnie-Herzégovine, 17 associations commerciales ou coopératives de diplômées pourront rejoindre le réseau de Women’s Associations for Rural Development, ce qui consolidera leurs relations avec le gouvernement local, renforcera leurs aptitudes numériques ainsi que leur engagement civique.

Stratégie à long-terme

Dans le cadre de cette subvention, Women for Women International propose de mieux comprendre comment ses activités d’émancipation encouragent la résilience chez les femmes - atténuer, confronter et dépasser les chocs et le stress en réduisant la vulnérabilité chronique et en favorisant la progression - dans leur vie, leur foyer et leur entreprise, notamment au prisme de la pandémie de COVID-19. 

Le résultat de ce programme d’apprentissage permettra la rédaction d’un livre blanc compilant les recommandations à l’intention d’autres organisations sur la promotion de la résilience des femmes confrontées aux chocs.