Cartier Philanthropy - Provoquer le changement social en Afrique de l’Ouest

Provoquer le changement social en Afrique de l’Ouest

Nouveau

Les normes culturelles et le développement communautaire ne peuvent évoluer que lorsque les personnes concernées acquièrent les connaissances qui rendent le changement nécessaire. Guidé par ce principe, le modèle collaboratif de Tostan encourage le changement social et l’évolution des comportements en engageant un dialogue intra et intercommunautaire approfondi pour sensibiliser jeunes, femmes, hommes, anciens et chefs religieux aux droits humains, à la santé, à l’hygiène, à la résolution de conflit, à l’autonomie économique et au rôle de parent. Ce travail a abouti à l’un des résultats les plus notoires à ce jour : 8 830 communautés ont déclaré avoir abandonné le mariage precoce et la pratique de l’excision qui touchent encore près de 5,5 millions de personnes en Afrique. Après avoir soutenu Tostan dans le sud-est du Sénégal de 2016 à 2018, nous contribuons à une initiative conjointe dans trois pays pour toucher plus de 107 500 personnes au sein de 1 300 communautés reculées en Gambie, au Sénégal et en Guinée-Bissau.

Durée
2019-2023
priorité
Développement social et économique des femmes
pays
Gambie Guinée-Bissau Sénégal
partenaire
Tostan

CONTEXTE

Un accès limité à l’éducation, qu’elle soit formelle ou informelle, souvent exacerbé par la pauvreté et des normes sociales néfastes profondément ancrées, crée un environnement qui ne prépare pas suffisament les individus et les communautés à définir et déterminer eux-mêmes leur propre avenir.

Ceci est particulièrement le cas dans les pays d’Afrique de l’Ouest où la croissance économique de ces deux dernières décennies n’est pas parvenue à combattre la pauvreté généralisée et à répondre aux besoins élémentaires, en particulièr des femmes et des filles. De vastes inégalités de genre subsistent dans cette région avec entre autres un niveau de mortalité maternelle et infantile critique, des mariages précoces (plus de deux fois la moyenne mondiale de 13%) et des services de santé quasi inexistants.

ACTION

Tostan favorise une approche du développement communautaire qui met l’accent sur la sensibilisation collective. Son programme d’éducation non-formelle sur 3 ans permet aux femmes, aux hommes et aux enfants de se former à la démocratie, aux droits de l’homme, à l’hygiène et à la santé tout en acquérant des notions élémentaires de lecture, d’écriture et de calcul.

Cette approche communautaire axée sur la dignité  encourage non seulement les villageois à remettre en question des pratiques dangereuses profondément ancrées, mais aussi à identifier les besoins locaux et à trouver des solutions spécifiques à leur communauté. Ce travail a abouti à l’un des résultats les plus notoires à ce jour : 8 830 communautés ont déclaré leur abandon du mariage des enfants et de l’excision qui touchent près de 5,5 millions de personnes en Afrique. Parmi les autres changements comportementaux il faut noter une augmentation de l’enregistrement des naissances, un usage plus régulier de latrines et une participation renforcée des femmes aux décisions familiales.

Convaincue que le véritable changement ne peut survenir que par une évolution des comportements au-delà de l’individu, de la famille ou du village pour s’étendre aux communautés, Tostan utilise un processus nommé « diffusion organisée » afin d’aider à transmettre l’information entre les communautés connectées et leurs réseaux sociaux. Ce procédé de mobilisation maximise l’impact du programme en permettant la diffusion de nouvelles idées de manière organique, d’une personne à l’autre, et d’une communauté à une autre. 

Entre 2016 et 2018, nous avons soutenu les actions menées par Tostan auprès des femmes, des hommes et des enfants de 20 villages au sud-est de Tambacounda, au Sénégal.

Cette nouvelle subvention survient à un moment crucial pour l’organisation et vise à contribuer à une extension stratégique du modèle de Tostan au Sénégal, en Gambie et en Guinée-Bissau.

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Plus de 107 500 personnes vivant dans 1 300 communautés en Gambie, au Sénégal et en Guinée-Bissau s’engagent à respecter les droits humains et renforcent leurs connaissances, leurs compétences et leur capacité de gouvernance, pour améliorer leur bien-être. Elles deviennent capables d’analyser les enjeux locaux et de mettre en place des solutions spécifiques à leur communauté.
  • Environ 1 300 000 femmes, hommes et enfants bénéficient indirectement de la « diffusion organisée » de Tostan, qui engage chaque participant à « adopter » au moins un ami ou un membre de sa famille pour partager régulièrement les connaissances et compétences acquises.

STRATÉGIE À LONG TERME

Afin d’accroître son impact, Tostan poursuit la mise en peuvre directe de ses programmes, forme des partenaires au contenu, à l’approche, à la méthodologie et à la stratégie de son modèle et mobilise des professionnels du développement, des donateurs, des gouvernements, des ONG et autres membres de la communauté internationale à reconnaitre les interventions efficaces.