Généraliser le modèle des Mères Mentors en Ouganda

Nouveau

mothers2mothers (m2m) forme et emploie des mères séropositives qui agissent comme agents de santé de première ligne. Ces mères mentors interviennent dans les communautés les plus défavorisées. Elles travaillent à la fois dans des centres de santé et en porte à porte au sein de leurs communautés pour prodiguer des soins aux femmes, aux enfants, aux adolescents et aux familles toutes entières. Elles facilitent l’accès aux soins de santé, améliorent la rétention dans les soins et assurent l’observance du traitement en concentrant leurs efforts sur la réduction des infections au VIH et aux maladies associées. Afin de prolonger le succès de notre premier financement, nous renouvelons notre soutien à m2m pour généraliser son modèle de « Mères Mentors » et toucher plus d’habitants du centre-est de l’Ouganda. m2m pourra ainsi diversifier les soins proposés et agir dans les domaines de la santé maternelle et infantile, de l’apprentissage précoce, du handicap, ou encore de la santé reproductive des adolescentes.

Durée
2020-2023
priorité
Développement social et économique des femmes Accès aux services de base
pays
Ouganda
partenaire
mothers2mothers

Contexte

Depuis toujours, le taux de mortalité maternelle en Ouganda est un des plus élevés au monde : une femme sur 49 meurt des suites de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement.

En raison de la surcharge de son système de santé, notamment, le pays présente un taux inacceptable d’abandon des soins et ne parvient pas à repondre rapidement et efficacement contre les maladies. Rien qu’en 2018, près de 30 000 personnes y sont décédées de maladies associées au VIH. Chaque année, près de 50 000 personnes contractent le virus en Ouganda.

Action

mothers2mothers (m2m) forme et emploie des mères séropositives ougandaises qui agissent comme agents de santé de première ligne. Ces « Mères Mentors » sensibilisent d’autres femmes et leurs familles et les aident à accéder à des soins de santé, à entamer le traitement nécessaire et à le poursuivre.

Depuis le lancement de son programme en Ouganda en 2010, m2m a adapté ses interventions pour répondre aux réalités du terrain. Alors que l’accent était à l’origine mis sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, l’organisation adopte désormais une approche plus intégrée et axée sur la famille.

Les Mères Mentors engagent le dialogue avec des femmes, leurs partenaires et leurs familles dans des établissements de santé, dans leurs foyers et au sein de leurs communautés pour les sensibiliser à des questions de santé fondamentales. Elles font aussi en sorte qu’ils disposent d’informations suffisantes pour rester en bonne santé et les encouragent à se faire tester. Leurs activités portent sur la grossesse, l’allaitement et le développement des plus petits. De cette manière, elles s’assurent que les bébés ne contractent pas le virus pendant la grossesse et restent en bonne santé durant leur enfance. En outre, les Mères Mentors aident les femmes séropositives à entamer et poursuivre un traitement.

m2m forme et emploie aussi des éducatrices adolescentes qui tendent la main aux adolescentes et aux jeunes femmes et les guident dans l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive. Elles concentrent leurs efforts sur la réduction des infections aux VIH et aux maladies associées.

Afin de prolonger le succès de notre premier financement, nous renouvelons notre soutien à m2m pour encourager la généralisation et renforcer l’impact du modèle de mères mentors dans le centre-est de l’Ouganda.

Résultats attendus

Au cours de la première année, m2m entend atteindre 167 000 personnes (femmes et membres de leurs familles) n’ayant pas reçu de soins de santé ou ayant suspendu leur traitement. Cet objectif chiffré est ventilé comme suit :

  • Enfants de 0 à 9 ans : 60 434
  • Adolescents et jeunes (10-24 ans) : 64 100
  • Femmes en âge de procréer (15-49 ans) : 42 292

Les projections pour 2021 et 2022 seront établies sur la base des résultats atteints au terme de cette première année. L’objectif final est d’étendre le modèle à de nouvelles zones géographiques.

Stratégie à long terme

L’intervention extrêmement efficace et novatrice de m2m en Ouganda repose sur un modèle qui libère le pouvoir des femmes africaines et transforme la santé de leurs familles grâce au mentorat par les pairs et à la mise en lumière de personnes pouvant être prises pour modèles.

En réponse aux nouveaux défis à relever pour en finir la pandémie de VIH, m2m développe et généralise progressivement ses programmes afin de lutter contre les causes et les effets du virus en abordant le problème sous tous les angles. Dans ce contexte, le système des mères mentors a déjà démontré sa flexibilité et sa fiabilité, et l’approche de m2m a produit des résultats impressionnants en termes de portée, de suivi des patientes et de rétention dans les soins. Par ailleurs, m2m fournit des services de soutien technique renforcés aux gouvernements pour créer des économies d’échelle, et le Kenya et l’Afrique du Sud ont déjà intégré son modèle à leurs politiques nationales.