En finir avec les décès qui peuvent être évités au Togo

Nouveau

Jamais auparavant l’humanité n’a disposé d’un arsenal d’interventions et de politiques aussi complet pour soigner les malades et prolonger la vie. Malheureusement, les systèmes de santé actuels peinent parfois à l’exploiter pleinement pour venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin. Le Togo est l’un des pays d’Afrique de l’Ouest qui souffrent le plus d’un manque chronique de personnel et de moyens. Les structures actuellement en place ne suffisent pas à approvisionner, distribuer et dispenser efficacement des soins de base. C’est pourquoi Santé Intégrée a créé un modèle communautaire et abordable permettant d’assurer à la population togolaise l’accès aux soins de santé primaires. Nous soutenons l’organisation pour qu’elle puisse venir en aide à 240 000 personnes d’ici 2021.

Durée
2019-2021
priorité
Accès aux services de base
pays
Togo
partenaire
Santé Intégrée

Contexte

Au Togo, une femme sur 25 meurt de complications liées à la grossesse et près d’un enfant sur dix décède avant son cinquième anniversaire, un taux 15 fois supérieur à celui des pays développés. Ces décès sont majoritairement dus à des maladies pourtant curables à moindres frais comme le paludisme, la diarrhée et la pneumonie.

Malheureusement, les services de santé de base (personnel, matériel et formation inclus) sont largement insuffisants et sous-financés au Togo. Par conséquent, les soins primaires restent inaccessibles à plus de 70 % de la population, soit plus de 6 millions de personnes.

Action

Santé Intégrée a développé un modèle qui permettrait d’assurer, à moindre coût, des soins de santé primaires de qualité dans tous les centres médicaux et toutes les communautés du Togo.

Le modèle repose sur les piliers suivants :

  • des agents de santé formés, équipés, supervisés et rémunérés, principalement des femmes, qui repèrent activement les patients au sein de leurs communautés et dispensent gratuitement des soins de base à domicile ;
  • des infirmiers et des sages-femmes dont le professionnalisme et l’efficacité sont renforcés via le coaching et la supervision par des mentors au sein des centres de santé publics ;
  • des pharmaciens dans chaque centre formés par des mentors afin d’assurer l’approvisionnement fiable et intégré des médicaments pour qu’ils soient disponibles au bon endroit au bon moment ;
  • la gratuité des soins de santé vitaux dans les centres de santé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans.

Les services proposés par Integrate Health constituent un système de soins fluide, facile à reproduire, et qui a déjà fait ses preuves. Des données préliminaires indiquent en effet une réduction de 48 % de la mortalité des enfants de moins de cinq ans dans les communautés pilotes avec lesquelles Integrate Health collabore depuis plus de trois ans. Par ailleurs, le nombre d’accouchements en milieu hospitalier a augmenté de 95 %, les consultations prénatales de plus de 200 %, et les consultations concernant des enfants de moins de cinq ans de plus de 400 %.

Résultats attendus

Nous soutenons l’expansion de Santé Intégrée pour que l’organisation puisse venir en aide à 240 000 personnes en intervenant dans 24 centres médicaux, soit 20 de plus qu’à l’heure actuelle, d’ici 2021.

Stratégie à long-terme

Parmi les pays d’Afrique de l’Ouest, le Togo est l’un de ceux dont le système de santé souffre le plus du manque chronique de personnel et de moyens. Les premiers résultats observés sur le terrain montrent que le modèle abordable de Santé Intégrée pourrait contribuer au renforcement du système togolais et lui permettre d’atteindre son objectif ambitieux de réduire la mortalité infantile de 33 % d’ici 2022. L’organisation encourage actuellement le ministère de la Santé togolais à l’intégrer à sa politique nationale de santé publique.