Cartier Philanthropy - Des femmes fortes pour des sociétés fortes

Des femmes fortes pour des sociétés fortes

Finalisé

Pendant trois ans, nous avons permis à Women for Women International de donner à des femmes d’Afghanistan, du Kosovo, du Nigeria, du Rwanda et du Soudan du Sud les compétences et ressources nécessaires pour sortir de l’isolement et de la pauvreté. Malgré des situations parfois extrêmement difficiles, 3 300 femmes ont validé un programme d’émancipation sociale et professionnelle de 12 mois.

Durée
2013-2017
priorité
Développement social et économique des femmes
pays
Afghanistan Kosovo Nigéria Rwanda Soudan du Sud
partenaire
Women for Women International

Résultats obtenus

Women for Women International travaille dans les zones de conflit et post-conflit, permettant aux femmes socialement exclues et extrêmement pauvres de transformer leur vie et prospérer.
L’organisation cible les survivantes de guerre, les veuves, les réfugiées de retour dans leur communauté, les déplacées et celles qui assument seules la charge de la famille

Pendant trois ans, nous avons permis à Women for Women International de donner à des femmes d’Afghanistan, du Kosovo, du Nigeria, du Rwanda et du Soudan du Sud les compétences et ressources nécessaires pour sortir de l’isolement et de la pauvreté.

Malgré des situations parfois extrêmement difficiles, 3 300 femmes ont validé un programme d’émancipation sociale et professionnelle de 12 mois, avec les résultats suivants :

  • Elles ont pris conscience de leurs droits et acquis des notions essentielles de santé et de nutrition, notamment au niveau de la prévention des maladies, de la santé reproductive et de la gestion du stress. Plus de 90 % des diplômées utilisent désormais ces connaissances au quotidien pour améliorer et préserver leur santé et celle de leur famille et communauté ;
  • Elles ont acquis des compétences professionnelles et appris les bases de la gestion, leur permettant d’accroître leurs revenus et leurs économies. Certaines ont entamé une nouvelle activité, tandis que d’autres ont renforcé leurs compétences professionnelles et commerciales pour créer des micro-entre-prises plus rentables. En moyenne, les participantes ont au moins doublé leurs revenus et augmenté leurs économies ;
  • Elles ont gagné en influence et diffusent leurs connaissances autour d’elles : 89 % d’entre elles partagent ce qu’elles ont appris avec au moins une autre femme.

Par ailleurs, plus de 1 200 coopératives ou groupes d’entraide ont été créés dans les cinq pays grâce à des possibilités de formation continue et à un système de mentorat après la fin du programme.

Le financement a également permis d’équiper le Women’s Opportunity Center de Kayonza, au Rwanda, et d’y développer des activités génératrices de revenu. Ce centre est un complexe comprenant un marché, des espaces commerciaux et de stockage, une ferme de démonstration, des logements et un restaurant. Le soutien accordé en a fait un centre social et de commerce performant, où les femmes peuvent gagner leur vie, apprendre de nouvelles compétences, faire passer des tests nutritionnels et de dépistage du VIH/sida à leur famille, participer à des séances de planification familiale et rencontrer et échanger avec d’autres membres de la communauté.

À propos