Cartier Philanthropy - De la micro-épargne à l’économie formelle

De la micro-épargne à l’économie formelle

Finalisé

Les associations de micro-épargne et de crédit gérées par les plus pauvres pour les plus pauvres constituent un outil efficace de lutte contre la pauvreté. Les membres mettent leur économies en commun et peuvent emprunter de petites sommes au groupe pour créer ou développer leurs activités commerciales de manière à améliorer leurs moyens de subsistance. Le programme mené avec succès par CARE en Haïti entre 2014 et mars 2016 a donné des résultats visibles, durables et faciles à reproduire, facilitant l’accès de plus de 7 000 personnes vulnérables à des services financiers de base.

Durée
2013-2017
priorité
Développement social et économique des femmes Accès aux services de base
pays
Haïti
partenaire
CARE

Résultats obtenus

 La pauvreté rurale est saisissante à Haïti: près de 70% des ménages ruraux sont considérés comme chroniquement pauvres (contre un peu plus de 20% dans les villes) et n’ont pas accès aux biens et services de base. Selon l’Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale (ONPES), la pauvreté en milieu rural est causée par le manque d’opportunités de revenu, l’isolement, les faibles qualifications et compétences et la grande précarité des activités économiques.

Les associations de micro-épargne et de crédit gérées par les plus pauvres pour les plus pauvres constituent un outil efficace de lutte contre la pauvreté. Les membres mettent leur économies en commun et peuvent emprunter de petites sommes au groupe pour créer ou développer leurs activités commerciales de manière à améliorer leurs moyens de subsistance.
Le programme mené avec succès par CARE en Haïti entre 2014 et mars 2016 a donné des résultats visibles, durables et faciles à reproduire, facilitant l’accès de plus de 7 000 personnes vulnérables à des services financiers de base.

  • 261 associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC) ont été créées au cours des deux dernières années dans les communes de Gonaïves, Gros-Morne et Terre Neuve. Ces groupes sont autonomes et autogérés, un facteur clé de leur succès à long terme.
  • Les 7 399 membres de ces associations – dont 66 % de femmes – ont été formés aux concepts de base de l’emprunt, du crédit, du remboursement et des intérêts et ont épargné approximativement 263 850 euros. Plus de 4 000 d’entre eux ont reçu des prêts de leur groupe, qu’ils ont investis dans de petites entreprises afin d’améliorer les revenus de leur ménage. Les crédits ont été remboursés de manière régulière, avec un taux de 97,03 %.
  • Des liens avec des institutions financières ont par ailleurs été facilités et des produits financiers dédiés ont été créés, ce qui a permis aux 41 AVEC les plus matures de demander à des institutions de microfinance des crédits plus importants auxquels elles n’auraient sinon pas eu accès. L’engagement manifeste et le solide sentiment d’appartenance des membres des AVEC – qui insistent sur l’importance de la confiance, de la solidarité et de la transparence au sein de leur groupe – témoignent de l’impact fort de cette approche.
  • Grâce au renforcement des capacités, au développement de nouvelles activités génératrices de revenus et à l’autonomisation économique qui en résulte, 97% des femmes membres des AVEC participent désormais dans la prise de décision au niveau de leurs ménages et de la communauté.

Nous remarquons que les associations villageoises d’épargne et de crédit augmentent la probabilité que les femmes développent une activité commerciale. Les revenus de ces activités augmentent aussi de façon significative.

Innovation for Poverty Action, Impact Assessment of Savings Groups. Findings from three ransomized evaluations of CARE Village Savings and Loan Associations programs in Ghana, Malawi and Uganda, 2012

Plus d’info

  • Épargner pour s’inventer à nouveau
    Nous avons été invités par CARE à assister à une réunion de Rosana, une Association Villageoise d’Épargne et de Crédit (AVEC) à Carrefour, au sud de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. Voici l'histoire de ce que nous avons vu.
  • Au Carrefour de la Renaissance
    Le webdocumentaire interactif « Femmes Lumière » réalisé par Cyril Le Tourneur et Vincent Bonnemazou, en partenariat avec CARE France nous permet de comprendre le rôle de la micro-épargne dans la lutte contre la pauvreté.