Contenir le coronavirus grâce à des installations sanitaires sûres

Nouveau

En matière d’infrastructures d’eau et d’assainissement, Haïti est le pays le plus fragile du continent américain. Or, les mesures les plus efficaces pour endiguer la propagation du coronavirus restent une bonne hygiène publique et personnelle. C’est pourquoi nous soutenons SOIL dans le déploiement de toilettes publiques qui devraient être utilisées par 218 000 personnes en six mois.

Durée
2020
priorité
pays
Haïti
partenaire
SOIL

Contexte

La crise sanitaire sans précédent provoquée par le coronavirus touche le monde entier. Certains des systèmes de santé les plus avancés et les mieux financés au monde sont frappés de plein fouet par l’impact de la pandémie. Les conséquences pourraient être encore plus alarmantes dans les pays où les systèmes de santé sont déjà fragilisés, car le virus et ses répercussions y affectent particulièrement les pauvres et les plus vulnérables.

Dès le début de la crise, Cartier Philanthropy a élargi le périmètre de son intervention pour porter une assistance immédiate à ses communautés tout en se mettant à l’écoute de ses organisations partenaires. Il était capital de leur laisser la marge de manœuvre nécessaire en termes d’allocation des fonds pour une meilleure gestion de la crise.
Nous avons apporté un soutien additionnel en priorité aux organisations dont les interventions coordonnées reposent sur des plateformes, des infrastructures et des relations préexistantes.

Réponse d’urgence

Depuis 2006, SOIL s’engage pour fournir des services sanitaires qui peuvent sauver des vies dans les communautés urbaines les moins favorisées d’Haïti. En tant que prestataire de services de première nécessité, l’organisation se positionne aujourd’hui en première ligne des actions nationales contre le coronavirus. Elle profite des visites régulières qu’elle effectue chez ses clients pour les sensibiliser et leur distribuer des produits essentiels. SOIL entretient par ailleurs des liens étroits avec le gouvernement, qui a demandé son aide pour obtenir des équipements de protection et du matériel de sensibilisation contribuant à la mobilisation nationale.
Nous soutenons en particulier l’installation de toilettes publiques sur les zones de marché de Cap-Haïtien ainsi que de toilettes supplémentaires dans les hôpitaux HHA de Quartier Morin, une commune particulièrement touchée par le coronavirus. L’organisation cherche à atteindre environ 218 000 utilisateurs en six mois, assurant le traitement sûr de 70 tonnes d’excréments.