Cartier Philanthropy - Place à l’espoir au Rwanda

Place à l’espoir au Rwanda

Finalisé

Pour soutenir les femmes ultra-pauvres et marginalisées vivant dans des pays fragilisés et marqués par les conflits et la violence, Women for Women International propose un programme d’émancipation social et économique de douze mois qui contribue à promouvoir l’entrepreneuriat des femmes et leur inclusion financière tout en améliorant leur santé, leur bien-être et leur accès à des réseaux d’entraide. Entre 2017 et 2020, au Rwanda, 881 femmes ont acquis les connaissances, les compétences et les ressources nécessaires pour transformer leur vie, sortir de la pauvreté et de l’isolement et atteindre une autonomie économique et sociale.

Durée
2017-2020
priorité
Développement social et économique des femmes
pays
Rwanda
partenaire
Women for Women International

Résultats obtenus

Toutes les femmes ont des rêves, parfois aussi simples que de scolariser leurs enfants, jouir de revenus stables, faire entendre leur voix ou faire valoir leur vote. Au Rwanda, malgré les progrès réalisés depuis quelques dizaines d’années, des normes sociales très contraignantes liées au genre continuent de restreindre l’accès des femmes aux ressources, aux compétences et aux opportunités.

Après une première subvention de trois ans qui a obtenus des résultats tres positifs, entre 2017 et 2020 Women for Women International a permis à plus de 881 femmes rwandaises ultra-pauvres de transformer leur vie en renforçant leur autonomie, leur bien-être et leurs moyens de subsistance.

900 femmes ont intégré le programme d’émancipation sociale et économique développé par l’organisation et 881 d’entre elles l’ont validé (un taux de réussite de 98 % !).

Ces femmes ont consolidé leurs connaissances en matière de droits et de santé, pris confiance en elles, développé leurs compétences de leadership, gagné en influence sur les décisions domestiques et appris comment faire face aux conflits interpersonnels et les résoudre grâce à la négociation. Au bout de 3 ans de projet, 57% des femmes, en moyenne, déclarent pouvoir gagner plus que le seuil de 1,90 dollar, et 80% réussissent à économiser une partie de leurs gains. 855 femmes ont été actives dans 36 d’associations locales d’épargne et de crédit.

Pour consolider l’accès des femmes à des moyens de subsistance durables, 488 participantes ont bénéficié d’un tutorat entrepreneurial et professionnel avancé. Elles ont eu accès à des intrants, à un soutien financier ainsi qu’à une assistance technique supplémentaires qui leur ont permis de faire évoluer leurs micro-entreprises de subsistance en activités plus pérennes (fabrication de savon et de lotions, production de briques, confection de chaussures, de sacs ou d'objets en cuir, etc.). Grâce à cette formation, les participantes ont observé une croissance de leurs revenus de 64 % en moyenne.

Notre collaboration avec Women for Woment International au Rwanda continue avec un étude de terrain qui teste des stratégies d’engagement des hommes en les integrant au programme traditionel de soutien social et economique des femmes.