Cartier Philanthropy - L’eau propre : une affaire de femme

L’eau propre : une affaire de femme

En cours

Dans le Nord du Ghana les populations ne boivent que l’eau disponible dans de grands étangs stagnants, ce qui représente un risque important pour leur santé. Saha Global s’efforce d’introduire une technologie de traitement de l’eau simple et abordable dans les communautés les plus pauvres et reculées du Pays. Son objectif est de former les femmes dans les villages pour qu’elles puissent établir et maintenir de petites entreprises qui approvisionnent leurs communautés en eau potable tout en générant des revenus. Nous soutenons Saha Global pour mettre en place près de 1 000 nouvelles microentreprises de traitement de l’eau destinés à desservir environ 440 000 personnes d’ici à la fin 2022.

Durée
2019-20122
priorité
Développement social et économique des femmes Accès aux services de base
pays
Ghana
partenaire
Saha Global

Contexte

Plus de 800 000 personnes dans le Nord du Ghana n’ont pas accès à l’eau potable. En milieu rural, les villages dépendent du ruissellement de l’eau de pluie qui s’accumule dans de grands étangs stagnants. Mais cette eau est boueuse et gravement contaminée. Des millions de personnes – en particulier les enfants – souffrent de maladies d’origine hydrique comme la diarrhée, qui est l’une des principales causes de décès chez les enfants ghanéens de moins de cinq ans.

Action

Depuis 2008, Saha Global fournit aux communautés les plus pauvres et les plus reculées une technologie de traitement de l’eau simple à un coût abordable afin qu’elles aient accès à de l’eau potable. Saha Global déploie la même méthode dans chaque village :

  • Elle fournit des équipements simples et disponible localement à des femmes nominées par leur communauté pour devenir des « entrepreneuses Saha » afin qu’elles puissent mettre en place un système de traitement de l’eau.
  • Elle les forme pour qu’elles apprennent à traiter l’eau contaminée et à la rendre propre à la consommation.
  • Elle fournit un suivi continu et prépare les femmes à gérer leur entreprise de façon indépendante et efficace pendant les transitions saisonnières.
  • Dans chance village elle sensibilise la population à l’importance de l’eau propre et distribue des récipients permettant de stocker de l'eau en toute sécurité et prévenir la contamination dans les foyers.

Les femmes vendent ensuite l’eau potable aux villageois à un prix qui est abordable pour tous. Grâce à ce système, le traitement de l’eau est assuré et les femmes touchent un revenu supplémentaire. Pour des ménages qui vivent normalement avec moins de $2 par jour, cette entrée d’argent fait une grande différence et peut même leur permettre d'épargner.

Résultats attendus

À ce jour, Saha Global a lancé 185 entreprises d’eau potable desservant 89 165 personnes et prévoit de reproduire rapidement ce modèle pour atteindre environ 440 000 personnes d’ici à la fin 2022.

Nos fonds contribueront inconditionnellement aux objectifs du programme :

  • Lancer 938 nouvelles entreprises de traitement de l’eau, ce qui portera le nombre total d’entreprises actives à plus de 1 100.
  • S’assurer que 100% de l’eau traitée par les entreprises est potable et que 98% de l’eau stockée dans des récipients à domicile reste propre.
  • Accroître la participation du gouvernement au niveau du district.

Strategie à long terme

Le but ultime de Saha Global n’est pas que d’ouvrir des entreprises de traitement de l’eau, mais de permettre aux populations qui vivent où l’organisation opère de boire exclusivement de l’eau potable, pour être en meilleure santé. Cela implique un changement important dans les habitudes des membres de ces communautés partenaires. L’équipe de Saha Global s’engage pourtant à soutenir les entreprises du secteur de l’eau et à surveiller la qualité et la consommation de l’eau pendant 10 ans.