Cartier Philanthropy - Soutien à la vaccination de masse au Liban

Soutien à la vaccination de masse au Liban

27 Sep 2021

Pour aider le ministère de la Santé publique face à un nouveau pic épidémique de COVID, Medair a pris en charge l’un des 5 centres de vaccination de masse et va aussi soutenir 5 centres de santé situés dans la région de Bekaa.

Confronté à un nouveau pic épidémique de COVID en juin, avec plus de 600 000 cas cumulés confirmés et des services hospitaliers saturés, le ministère de la Santé publique au Liban a demandé aux organisations internationales de les aider afin de renforcer l’immunité de ses habitants en les vaccinant, y compris les centaines de milliers de réfugiés accueillis qui représentent 25 % de la population.

Notre partenaire Medair est actif au Liban depuis 2012. Grâce au soutien de Cartier Philanthropy, l’organisation a fourni une aide d’urgence à la suite de l’explosion massive qui a eu lieu dans le port de Beyrouth en août 2020. Nous avons maintenant mis à leur disposition des fonds supplémentaires afin qu’ils prennent en charge l’un des 5 centres de vaccination de masse, situé à Saïda, dans le sud du Liban, où le taux de vaccination est particulièrement bas. L’ONG vise la vaccination de 90 000 personnes et veille également à ce que le centre soit parfaitement équipé et fonctionne de manière efficace et sûre.

Medair va également soutenir 5 centres de santé situés dans la région de Bekaa. Leur aide comprend la fourniture d’équipements de protection pour le personnel, la formation des volontaires de santé communautaires au triage du COVID-19 ainsi que la mise sur pied d’une campagne de sensibilisation et d’incitation au vaccin.

Face aux profondes répercussions de la pandémie sur la santé mentale des habitants, à la pénurie qui touche les produits essentiels comme les médicaments ou le carburant, et à la montée en flèche de la pauvreté et de la crise économique que la Banque mondiale qualifie de «l’une des pires que le monde ait connues depuis 1850 », Medair va fournir un soutien essentiel en matière de santé mentale, notamment pour les agents de santé ainsi que pour les intervenants en première ligne. Ils permettent aussi aux patients qui bénéficient de soins de santé mentale de ne pas interrompre leur traitement.